Bonne année 2018 à nos amis artistes. Mais, de quoi vivront ils?

image de Thomas BASS illustrateur

Isabelle de Maison Rouge s’en inquiète dans un excellent article paru dans la revue Télérama du 8/12/2017  dont nous recommandons la lecture à tous ceux et celles qui ont  à cœur la créativité, le savoir faire, la maîtrise technique et la survie des artistes de profession.

les sujets abordés dans cet article intitulé:

penser
voyager                                    AUTREMENT
découvrir

                                   "VIVRE D'ART ET DE CLOPINETTES"
"SI, EN PLUS DE PRENDRE PLAISIR À SON TRAVAIL, L'ARTISTE GAGNAIT SA VIE, CE SERAIT UN COMBLE!"
  . aujourd'hui, le mythe de l'artiste bohème et désintéressé reste prégnant...
 . "gagner de l'argent et avoir des assistants dans son travail sont les reproches les plus couramment formulés à l'égard des artistes, en particuliers 
 en France." Ce rejet est il vraiment si français?
 . l'imaginaire de l'artiste maudit s'inspire t'il d'une réalité historiques, ou n'est il qu'une invention?
 . et de nos jours, les artistes adhèrent ils à la légende?

"LORS D'UNE EXPOSITION, TOUT LE MONDE EST PAYÉ...SAUF LUI."
 . la rémunération des artistes, c'est une question taboue depuis la nuit des temps
 . ce mythe de l'artiste bohème n'encourage t'il pas une "culture de la gratuité"?
 . de quoi vivent les artistes?
 . faut il regretter que les artistes soient si peu nombreux à vivre de leurs œuvres?